Pédagogie

LECTURE OBJECTIVE :

UNE MÉTHODE POUR CONSTRUIRE SON RÔLE ET ENRICHIR SON JEU


Dès le début de mon parcours professionnel, j’ai été confrontée à la régularité qu’impose le jeu au théâtre : le premier spectacle pour lequel j’ai été engagée s’est joué tous les jours pendant plus de six mois… à la sortie des cours de théâtre où j’avais appris à être convaincante le temps d’une scène, ce fut un choc !

Puis, de spectacles en rencontres, j’ai découvert la méthode de « Lecture Objective » du texte que je n’ai plus cessé de mettre en pratique au fil de mon parcours professionnel. Cette technique me permet de m’affranchir sur scène de la tyrannie de “l’humeur” car ma construction du personnage devient si précise, si solide, qu’elle me permet chaque soir, en dépit des circonstances et de mon état, d’interpréter mon rôle.

C’est cette expérience que je propose de partager avec les élèves-comédiens. On enseigne souvent la nécessité du travail à la table aux apprentis-comédiens mais sans toujours leur en donner les outils… chacun trouvant finalement – ou pas – sa propre recette. Il est pourtant indispensable d’acquérir une méthode, quelle qu’elle soit, de construction du personnage qui repose sur le texte car c’est sur ce socle fiable et solide que pourra s’épanouir l’interprétation.

Depuis 2012, je propose donc une formation destinée aussi bien aux élèves-comédiens qu’aux comédiens professionnels qui souhaitent se perfectionner.

La technique simple et concrète de « Lecture Objective » permet non seulement de ne pas se limiter à l’interprétation que l’on pourrait donner du personnage sur une simple intuition mais aussi d’avoir une vision de son parcours entier dans l’oeuvre… C’est un précieux outil pour aborder son rôle en toute indépendance et ouvrir de nouvelles portes au jeu !

Un module de 5 jours consécutifs – en stage professionnel ou bien en intervention dans les classes de théâtre – me permet d’accompagner les participants dans un parcours complet, du texte au jeu.

Elle se décline sous plusieurs formes : atelier trimestriel, intervention dans les classes de théâtre, stage, module de remplacement ponctuel d’un professeur…








“Voyez l’inégalité des acteurs qui jouent d’âme. Ne vous attendez de leur part à aucune unité ; leur jeu est alternativement fort et faible, plat et sublime. Ils manqueront demain l’endroit où ils auront excellé aujourd’hui. Au lieu que le comédien qui jouera de réflexion sera un, le même à toutes les représentations, toujours également parfait : tout a été combiné, mesuré, appris, ordonné dans sa tête. La chaleur a son progrès, ses élans, ses rémissions, son commencement, son milieu, son extrême. (…) Ce n’est pas son cœur, c’est sa tête qui fait tout. Les larmes du comédien descendent de son cerveau.

Denis Diderot, dans “Le paradoxe sur le comédien